Mon Everest 2017 : une robe médiévale

Ça a démarré en juin 2016. Après avoir offert son cadeau de fin d’année à mon amie Elodie (qui était en fait maîtresse Elodie pour mon grand, cette année là), elle m’a dit qu’elle était témoin de mariage en juin 2017 et qu’elle devait porter une robe médiévale. Soit. Elle a ajouté qu’elle avait vu la robe de ses rêves mais pas dans les bonnes couleurs et qu’elle aimerait que je lui couse sa tenue. Ah.

Je ne vais pas mentir, à cet instant là, mon cerveau me disait que je n’en serais jamais capable.

C’est là qu’Elodie a dit : vu le sac que tu m’as offert, tu en es tout à fait capable. Re-ah !

Et on s’est lancées, toutes les deux, dans ce projet. Visualisation des modèles, choix des tissus, mesures, couture, re-mesures, broderies et re-couture, quelques pleurs, il faut l’avouer, de peur de ne pas finir à temps et surtout de ne pas être à la hauteur mais, quelques jours avant le mariage, la robe était prête et elle lui allait.

Super-gros-méga-ouf !

Le jour J, elle est passée me voir, coiffée, habillée, magnifique.

IMG_5870

Je voudrais profiter de cet article pour la remercier de m’avoir embarquée dans ce projet fou. Ça fait de bien de se dépasser et de se dire que c’est possible.

 

Publicités

La fête des mères

Pour ma maman et ma belle-maman, j’ai voulu faire un tout petit sac, pour changer des gros qui sont lourds. J’ai flashé sur un magnifique lin enduit que je voulais tester, c’était l’occasion. J’ai laissé ma fille choisir le coton pour ses grands-mères (après pré-sélection quand même, ne prenons pas trop de risques). Ce petit Menuet (patron Sacôtin) est idéal pour une soirée ou une balade en ville. Lors de la prise de photos, le sac était tout frais et le lin ne s’était pas encore remis des manipulations. Il s’est auto-lissé par la suite.

Swap de Noël

Cette année, j’ai eu le plaisir de swapper Christel pour Noël. Ce qui tombait très bien, puisque, habitant la Réunion, elle venait passer les fêtes dans sa famille et nous avons pu nous voir pour la première fois (et faire un escape room fantastique, par la même occasion)

Voilà ce que j’ai envoyé comme cadeau de Noël à Christel :

Modèle Solveig de Mavada et pochette merci giroflée en Petit Pan sioux et simili cuir rouge

La naissance de Cassandre

Nous avons de formidables souvenirs de la crèche où sont allés les enfants durant leurs premières années. Il s’avère que la directrice attendait un bébé surprise. Surprise, dans le sens où, au moment de coudre son cadeau de naissance, elle ne savait pas encore si elle allait être maman d’une fille ou d’un garçon. Tout ce que je savais, c’est qu’elle souhaitait du gris et du jaune.

Voilà le cadeau de Cassandre :

Une couverture

 

Une sac à langer assorti

(patron Boogie de Sacôtin)